Le FNDC maintient sa marche de ce jeudi et compte défier l’autorité

Les autorités de la ville de Conakry n’ont donné aucune suite à la lettre d’information  du FNDC concernant sa marche de ce jeudi 14 novembre, un silence qui assimilent les leaders du front national pour la défense de la constitution à une suite favorable à leur requête. Du moins c’est l’analyse d’Oumar Sylla coordinateur par intérim de ce mouvement.

Joint par téléphone par notre rédaction à 24 h de la marche, il s’explique les raisons de l’autorisation de cette marche « si un groupe donné qui veut faire une manifestation et que ce groupe dépose un courrier d’information, depuis le vendredi on a déposé et qu’eux ils n’ont pas de réponse dans les 48 avant et dans le code pénal dans son article 632 ça veut dire que cette manifestation est autorisée. Donc comme on n’a pas eu de réponse jusqu’ici ça veut dire que cette manifestation  de demain 14 novembre sur l’itinéraire allant de l’aéroport jusqu’au palais du peuple est autorisée par la loi ».

Attendons de voir si l’autorité acceptera cette marche des opposants au régime d’Alpha Condé qui sont contre toute modification constitutionnelle. A signalé tout de même que la CODENOC continue à battre campagne dans la région forestière pour le projet d’une nouvelle constitution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici