Le nouveau ministre de la sécurité Albert Damatang Camara prend fonction ce vendredi dans une double crise

Nommé en début de semaine, Damantang Albert Camara prend fonction ce vendredi matin 15 novembre dans une double crise. Crise politique qui secoue actuellement le pays autour du projet de nouvelle constitution et du 3ème mandat pour le Président  Alpha Condé et le climat tendu au sein de la corporation policière autour des avancements en grades.

Le nouveau ministre de la sécurité  et de la protection  civile heurte cette crise entretenue au sein de la troupe par son prédécesseur et certains  cadres de l’institution notamment le directeur général de la police Ansoumane Camara alias Baffoé.

Les grands chantiers attendent donc Mr Damantang qui doit d’abord remettre l’ordre dans le secteur où toutes les prérogatives des directions centrales sont bafouées ou monopolisées par le cabinet du ministre ou du DG comme le cas des formations dans les camps des CMIS au détriment de l’école de la police et de la protection civile(ENPPC) qui a toutes les commodités requises pour les formations.

Autre chantier qui attend L’ex porte-parole du gouvernement c’est l’ordre dans les avancements en grades qui a créé aujourd’hui  beaucoup de frustration au sein de la troupe. Toutes les autres directions centrales dénoncent du favoritisme des agents des CMIS aux rangs desquels est issu le DG Baffoé.

Damantang a du pain sur la planche dans une institution jugée très compliquée par des observateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici